<< Retour à l'accueil

House of Kaïra, part II

Sur l'affaire Benalla...

Ulysse

Pourquoi cette affaire Benalla emballe-t-elle tout le monde (hormis ceux qui font la fine bouche et sont apodictiquement revenu de tout) ?
Parce que dans la perspective d'une corruption totale du sommet de l'État, tous les espoirs, pour tous les camps, deviennent soudainement permis. Ce serait tellement simple si Trogneux 1er n'était qu'un homme de paille soumis à des agents mafieux internationaux, tellement simple si lui et son équipe n'étaient que des tentacules de la branche administrative de Daesh qui pactisent avec les racailles et utilisent nos institutions comme des outils de contrôle social, tellement simple si l'ennemi montrait d'un coup d'un seul, l'unité pleine de son visage, et que la duplicité dialectique invasion mahométane/technocratie mondialisée se cristallisait en une unique occurrence...
Ça fait rêver d'imaginer que le merdier possède une zone où il concentre toute sa malfaisance et que, levant le voile, on en découvre en un geste, le coeur battant, le cerveau monstrueux, la sale gueule de truand islamisé piloté par la banque...
Rothschild - Macron - Makao - Benalla - Jawad... Des axes qui apparaitraient soudain et qui traduiraient notre malheur dans la simple rigueur d'un unique bureau, d'un unique plan, d'un unique sourire machiavélique. Des réponses enfin - une logique qui cesse d'être implicite. Je ne sais pas si j'ai plus peur d'y croire que de convenir que c'est trop diablement beau pour être tout à fait vrai. Le réel, 9 fois sur 10, est plus médiocre que le plus médiocre de nos espoirs.

A LIRE AUSSI